Page 1 

L'histoire de la famille HABERT - OUDART se recoupe avec celle de la famille BRUNETTI,
quand Charles Joseph BRUNETTI, arrivant à Paris,
s'engage comme apprenti dans l'atelier de Michel OUDART.
Son fils, Valério, épousera Léonie HABERT, fille de Alfred HABERT et Honorine OUDART
.

Michel OUDART


L'an 1783, le 14 novembre, a été baptisée Marie Françoise, née de ce jour, fille de Jean Nicolas Marin, fabriquant de couleurs, et de Barbe Bérenger, son épouse, faubourg St Denis. .....

Michel OUDART est né le 29 ventose an douze de la République (19 mars 1804) au 33 de la rue Saint-Nicolas à Paris.

Son père Jean Etienne OUDART, ouvrier menuisier, est né en 1760. On ne sait rien de ses ascendants.

Sa mère, Marie Françoise MARIN, née en 1783, est morte peu après la naissance de Michel : elle avait 22 ans. Blanchisseuse de son état, elle n'était pas mariée à Etienne comme le prècise l'acte de naissance de Michel.  Son acte de baptême nous dit que sa mère s'appelait Barbe BERENGER, et son père, Jean Nicolas, était fabriquant de couleurs. Ils habitaient Faubourg St Denis.

Etienne OUDART avait un goût prononcé pour le théâtre, comme nous le raconte un article de son ami SALVADOR paru le le 21/10/1842, dans l'Écho, revue littéraire et artistique.

Extrait de "L'Écho"  Revue des Théâtres, de la Littérature et des Arts, du samedi 21 octobre 1842
" Il y a vingt ans j'ai fait mon ami d'un artiste comme il y en a peu...
Michel (OUDART) est fils d'un tambour-maître, qui cumulait avec sa place de chef des tapins *  nationaux, un emploi de tambour au théâtre du Gymnase-Dramatique. Etienne, c'est ainsi que se nommait le père de mon ami, faisait avec Perlet le roulement dans la Maison en loterie, et battait le pas ordinaire dans  Michel et Christine, ....  Etienne est mort du choléra ; il disait souvent : "La déplaisante camarde n'oserait pas me prendre à la tête de mon bataillon ; et, dans les coulisses du Gymnase, on ne laisse pas entrer les étrangers."... Le jour du convoi du brave Etienne, trois cents tambours formaient le cortège d'escorte, et vingt tambours-majors entouraient le char funèbre, où gisait le tambour-modèle, l'ami de Scribe**, de Perlet et de Gontier."


* tapin : celui qui fait du tambour
**Scribe Eugène : auteur de comédies (Adrienne Lecouvreur) et livrets d'opéras-comiques (Les Huguenots)


Dans cette assiette, réalisée  vers 1875,  Michel OUDART fait figurer
ses proches tout autour de lui :
sa femme Marie, sa fille Honorine, son gendre HABERT
et ses trois petis-enfants Joseph, Edmond et Léonie.
Ses deux aînés ne sont plus là,
ni ses petites-filles Marie et Charlotte mortes en 1857 et 1854.
 

Extrait du Registre des actes de mariage -  Année 1825.
L'an 1825, le 22 janvier à midi, acte de mariage de :
Michel OUDART, peintre sur porcelaine....
et de
Marie Marthe FOSSET brunisseuse sur porcelaine,
née à Paris le 4 mai 1805, ....
fille de Joseph FOSSET, maçon âgé de 60 ans, ...
et de Marie Suzanne CHEVALIER décédée.

Ils auront 3 enfants :

  • Joseph, né le 28/08/1826, doreur sur cristaux, comme son père. Il épousera une "brunisseuse" Marie Clémentine PERLOT. Il est mort sans enfant à l'âge de 32 ans.
  • Elisa, née le 30/03/1828, décédée à l'âge de 21 ans
  • Honorine, née le 26/04/1831, qui épousera Alfred HABERT.


Baptême de Marie FOSSET épouse de Michel OUDART
L'an 1805, le 5 mai, a été baptisée Marie Marthe, fille de Joseph Fossé et de Marie Suzanne Chevalier son épouse, demeurant rue du Verlebois n°23. Le parrain a été Jean-Pierre Hyppolite Royé et la marraine Marie Marthe Chevalier.


Marie FOSSET